Luttes sociales

« Prime de Noël » : 22 millions d’euros grâce aux plus pauvres

La « prime de Noël » arrivera à partir du 15 décembre à La Réunion

Manuel Marchal / 9 décembre 2017

À partir du 15 décembre, les Réunionnais contraints de vivre avec le RSA auront droit à une prime de fin d’année. Ils sont tous sous le seuil de pauvreté. Cette prime va rapporter 22 millions d’euros à l’économie réunionnaise.

JPEG - 26 ko

La Caisse d’allocation familiale a annoncé hier le versement à compter du 15 décembre de la prime de fin d’année aux personnes qui survivent avec le RSA. Elle est versée à 92.000 personnes. C’est un indicateur de l’urgence sociale de La Réunion. En effet, elle concerne près d’un Réunionnais sur huit, ce qui signifie que cette proportion de la population en âge de travailler ne survit que grâce à un revenu minimum.

D’un montant de 152 euros pour une personne seule, augmentant ensuite en fonction de la composition de la famille, cette « prime de Noël » va contribuer à l’économie réunionnaise. En effet, la situation extrêmement précaire de ces compatriotes va transférer la plus grande partie de cette somme, si ce n’est la totalité, vers la consommation.

Ce sont ainsi 22 millions d’euros qui vont arriver dans les jours qui viennent à La Réunion grâce aux pauvres. Cette prime est le résultat des luttes menées pour obtenir l’égalité sociale. Cette bataille conduite notamment par le Parti communiste réunionnais a permis aux plus pauvres d’obtenir l’égalité avec la France dans le domaine des prestations sociales. Elle arrive au moment où les commerçants réalisent leurs plus importants chiffres d’affaires.

Les pauvres vont donc contribuer de manière importante à l’économie de notre île. Nul doute que cette prime de fin d’année est attendue avec impatience par une grande partie de la population par ceux qui y ont droit, mais aussi par les acteurs économiques.

M.M.