Luttes sociales

Retraite : qui aura une pension complète à La Réunion ?

Présentation des propositions du rapport Delevoye

Manuel Marchal / 18 juillet 2019

Les propositions présentées hier par le rapporteur Michel Delevoye en présence du Premier ministre veulent bouleverser le système des retraites. Il prévoit la fin des annuités, remplacées par un système de points dont la valeur est inconnue et qui devrait être déterminée chaque année. La discussion du texte au Parlement est prévu après les municipales de mars 2020, et l’entrée en vigueur programmée en 2025.

JPEG - 86 ko

Toutes les personnes nées après 1963 basculeront sur le régime général sur la base d’un âge légal de départ à la retraite maintenu à 62 ans. Ce sera donc la fin des régimes spéciaux, notamment celui de la fonction publique. Les fonctionnaires craignent donc à juste titre une baisse de leurs pensions. Cette baisse pourrait être encore plus forte à La Réunion, où trois années dans la Fonction publique valent quatre années de cotisation.

La notion d’âge pivot fixée à 64 ans vise à encourager les futurs retraités à rester en activité au-delà de cette âge pour bénéficier d’une majoration de leur pension.
Ceci ne favorisera pas le renouvellement des générations, et ne contribuera pas à lutter contre le chômage.

Le calcul de la pension dépendra toujours du montant du salaire. Ce qui veut dire que pour une personne privée de salaire, la situation ne changera pas, elle restera condamnée au minimum. Dans une île où le taux de chômage est trois fois supérieur à celui de la France, quel Réunionnais aura droit à une retraite complète ? La réforme présentée par le gouvernement ne veut pas répondre à cette question.

M.M.