Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Social > Luttes sociales

Retraites : amplifions le rassemblement autour de l’Intersyndicale le 31 janvier

Après la présentation du projet de loi par le gouvernement

mardi 24 janvier 2023, par Manuel Marchal


Le gouvernement a présenté ce 23 janvier le projet de loi sur les retraites. Ceci appelle à la plus grande réussite de la journée d’action du 31 janvier organisée par une large Intersyndicale opposé à la casse de cette conquête sociale. La réussite des manifestations du 31 janvier sera donc une importante étape de la bataille. Seul le rapport de forces fera céder le gouvernement.


4 jours après de grandes manifestations contre le projet de loi sur les retraites, le texte a été présenté ce 23 janvier au Conseil des ministres. Le gouvernement a enclenché la procédure pour la discussion du projet au Parlement.
Cette initiative montre que pour le moment, Paris choisit donc l’épreuve de forces. En effet, même si la mouvance présidentielle ne dispose pas de la majorité à l’Assemblée nationale, le gouvernement compte sur le ralliement au texte d’un nombre suffisant de députés de l’opposition pour arriver à ses fins. Le président du parti Les Républicains a d’ailleurs déclaré en substance qu’il n’était pas opposé au projet de loi sur les retraites. Si malgré un risque de rejet existe, ou si les débats se prolongent, Paris a la possibilité de faire adopter le texte sans modification en utilisant l’article 49-3 de la Constitution. Dans ce cas, seul le vote d’une motion de censure contre le gouvernement peut faire tomber le texte. Ce dispositif a déjà été utilisé plusieurs fois depuis l’an dernier, et aucune motion de censure n’a encore été adoptée.

Déjà une forte mobilisation le 19 janvier

Cela signifie que le seul moyen de faire reculer le gouvernement est un rapport de forces suffisant pour qu’il retire son projet de loi sur les retraites.
À La Réunion, une Intersyndicale de 12 organisations s’est rassemblée contre ce projet. Malgré la période de vacances et la pluie, elle a rassemblé plusieurs milliers de personnes jeudi 19 janvier dernier dans deux défilés à Saint-Denis et à Saint-Pierre.
Le même jour en France, ce sont environ 2 millions de personnes qui ont défilé contre ce texte, indique la CGT. En France également, c’est une large intersyndicale qui mobilise contre le projet du gouvernement.
Ceci renforce l’importance de la seconde journée d’action appelée par les syndicats. Elle aura lieu le 31 janvier, une semaine après la présentation du projet de loi sur les retraites au Conseil des ministres.

Rendez-vous 31 janvier

La mobilisation importante du 19 janvier devra donc s’amplifier pour que le gouvernement change d’attitude.
La retraite, comme toutes les conquêtes sociales, est la conséquence d’une action victorieuse des syndicats appuyés par les partis progressistes. Aujourd’hui, seul le rapport de forces permettra de contrer un projet de casse sociale qui vise à privatiser les retraites au détriment de la grande majorité de la population. Rendre plus difficile l’accès à une retraite complète a pour but de pousser les travailleurs à se tourner vers les banques et les assurances privées pour se créer une rente leur permettant de compléter une retraite du régime général trop faible. Les investissements dans l’immobilier ou dans un plan épargne retraite ne sont pas à la portée de toutes les bourses. C’est d’autant plus vrai à La Réunion où près de 40 % de la population vit sous le seuil de pauvreté.
La réussite des manifestations du 31 janvier sera donc une importante étape de la bataille. Seul le rapport de forces fera céder le gouvernement.

M.M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus