Luttes sociales

Retraites : rassemblement à Saint-Denis et Saint-Pierre

8 jours avant la présentation du projet de loi en Conseil des ministres

Manuel Marchal / 17 janvier 2020

Hier à l’appel de l’Intersyndicale, deux rassemblements avaient lieu à Saint-Denis et à Saint-Pierre. Cette mobilisation s’est tenue huit jours avant la date prévue de présentation du projet de loi sur les retraites au Conseil des ministres.



JPEG - 71.8 ko
Mathieu Raffini et Richemont Saffre, deux responsables de la section communiste de Saint-Denis.

En pleine période de vacances scolaires et du BTP, l’Intersyndicale appelait hier à deux rassemblements à Saint-Denis devant la préfecture et à Saint-Pierre. Cette mobilisation faisait écho aux nombreux défilés organisés le même jour en France pour protester contre le projet de loi du gouvernement sur les retraites.
Malgré ce mouvement, le gouvernement persiste à vouloir présenter son projet de loi le 24 janvier prochain en Conseil des ministres. Ce jour-là, une grande journée d’action est prévue.

JPEG - 71.8 ko
Mathieu Raffini et Richemont Saffre, deux responsables de la section communiste de Saint-Denis.

Aggravation des inégalités

Dans notre île, l’application du projet du gouvernement accentuera encore des inégalités importantes. En effet, bien qu’il soit largement possible de l’améliorer, le système actuel prend en compte les 25 meilleures années dans le privé, et les 6 derniers mois d’activité dans le public. Ceci lisse quelque peu les carrières qui peuvent comporter des périodes de chômage.
Avec ce que prévoit le gouvernement, les inégalités durant la vie active seront amplifiées à la retraite. En effet, le montant des pensions diminuera puisque la totalité de la carrière sera prise en compte, y compris les périodes de chômage.
Ceux qui auront les moyens pourront se payer une assurance privée tandis que les autres devront se contenter des pensions de misère du régime universel que le gouvernement tente d’imposer.

JPEG - 41.8 ko
Grève au port Est avec Danio Ricquebourg, dirigeant de la CGTR Port et Docks avec ses camarades

Alternative possible

L’Intersyndicale compte poursuivre le combat jusqu’au retrait du projet de loi. D’autres solutions plus justes sont possibles pour assurer la pérennité des retraites, notamment en mettant à contribution ceux qui ont les moyens d’être solidaires, ce que refuse le gouvernement.