Luttes sociales

Revendications de l’Intersyndicale de l’Education

Mobilisation dans les lycées et universités

Témoignages.re / 6 février 2018

Ce matin se tient devant le Rectorat un rassemblement contre notamment le projet de sélection à l’entrée à l’Université. Voici les revendications de l’Intersyndicale à l’initiative de ce mouvement.

JPEG - 91.1 ko

S’appuyant sur la mobilisation qui monte dans les lycées et les universités, les organisations FSU, SNESUP, CGTR-Education Section Université de La Réunion, Union Nationale Lycéenne de La Réunion, UNEF Réunion, FNEC FPFO, SUD Éducation, SAIPER, SOLIDAIRES, réaffirment leurs revendications :

- La nécessité de travailler tout au long du parcours au lycée à une orientation choisie, construite, accompagnée et évolutive avec les moyens humains et financiers nécessaires ;

- Le maintien du baccalauréat comme diplôme national et 1er grade universitaire, garantissant l’accès de toutes et tous les bachelier.e.s sur tout le territoire aux filières post - bac et aux établissements de leur choix ;

- L’exigence d’ouverture massive de places supplémentaires en 1er cycle post-bac et le refus de toute sélection à l’entrée de l’université ;

- Le refus de l’instauration de blocs de compétences en lieu et place des diplômes et des qualifications ;

- L’abandon du projet de loi sur 1er cycle post-bac et du plan « étudiants » qui l’accompagne, condition pour permettre une réforme ambitieuse qui garantisse le libre accès de chacun.e au supérieur.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Il faut que les jeunes, futurs citoyens se mobilisent davantage qu’ils soient d’accord ou pas car ils sont concernés, en première ligne pour ce qui l’avenir de la société française, réunionnaise, pour ce qui concerne leur entrée dans le marché du travail, leur formation, la mobilité, la protection de la nature qui en a bien besoin, surtout suite à la tempète et plus tard.
    Ce matin, quand on y pense, ils n’étaient pas vraiment, nombreux !Triste constat comme l’an dernier pour ce qui concernait la réforme du code du travail. Ils auraient du être majoritairement présents ! Lycéens de Bacs technologiques, de Bacs Professionnels, de BTS, d’IUT, apprentis des CFA (chambre des métiers et académique), licences professionneles, master par alternance, futurs ingénieurs...

    Espérons que la prochaine fois, ce sera la cas, bougez-vous les jeunes, c’est pour vous, c’est tout, voilà, on verra bien, Arthur.

    Article
    Un message, un commentaire ?