Luttes sociales

Section PCR de Saint-Denis à la Mairie : « Il est urgent d’agir »

Communiqué des communistes de Saint-Denis

Témoignages.re / 25 novembre 2018

Au 9e jour du mouvement social ce dimanche 25 novembre, la Section PCR de Saint-Denis appelle le maire de Saint-Denis à agir afin d’évaluer les pertes occasionnées dans la commune depuis le début du mouvement des gilets jaunes, et de soumettre cela à l’Etat « pour déclencher des indemnisations. L’ordre du jour du prochain conseil municipal pourrait être modifié en ce sens. »

JPEG - 91.2 ko
Photo d’archives d’illustration.

Cela fait une semaine que le peuple est dans la rue et que les activités du territoire sont paralysées.
Cet évènement bénéficie d’un large soutien populaire. C’est le résultat de politiques appliquées ici depuis des décennies et que le Parti Communiste Réunionnais a toujours dénoncées.

C’est pourquoi nous saluons le courage des Citoyens engagés et nous respectons les principes qui animent ce mouvement citoyen très ouvert. Nous appelons aussi à venir rapidement en aide aux victimes collatérales, en particulier le monde des petites et moyennes entreprises, les professions libérales, les artisans, les artistes, les agriculteurs, les travailleurs etc.

Dans l’immédiat, la Mairie pourrait initier, en partenariat avec les 3 Chambres Consulaires, un inventaire des pertes occasionnées sur Saint-Denis et le soumettre rapidement à l’Etat « pour déclencher des indemnisations. L’ordre du jour du prochain conseil municipal pourrait être modifié en ce sens.

Cette situation exceptionnelle nécessite une réponse à la hauteur des enjeux et des attentes fortes de la population. Il est urgent d’agir pour tous.

Par la suite, en tant qu’acteur de la vie publique dionysienne, la section de Saint-Denis du Parti Communiste Réunionnais formulera quand les conditions le permettront, ses propositions pour une nouvelle politique dionysienne.

Pour la Section de Saint-Denis
du Parti Communiste Réunionnais,
Alain GRAVINA