Luttes sociales

Solidarité et détermination créent un nouveau rapport de force

Reprise du travail à Rhums-Réunion

Manuel Marchal / 16 août 2007

Vendredi, la grève à Rhums-Réunion s’est conclue par un protocole d’accord. Pour l’URSO-CGTR, la persévérance et la solidarité des travailleurs ont permis de créer un rapport de force suffisant pour déboucher sur une augmentation de salaire. Une revendication rejetée par la direction avant et au début de la grève.

Une augmentation globale de 3,3% cette année, la garantie d’une prime d’intéressement annuelle minimale de 500 euros, aucune sanction contre les grévistes et mise en place d’un système d’heures supplémentaires et de retenue sur les congés payés pour compenser la perte de revenu due à la grève : voici les principales avancées obtenues au terme de trois semaines de luttes par les travailleurs de Rhums-Réunion.
Pour l’URSO-CGTR, ce résultat est à souligner. Et de rappeler qu’avant le conflit, trois rencontres sur la question des rémunérations avaient réuni salariés et direction. Cette dernière ne voulait pas prendre en compte les revendications. Ne restait alors que la grève comme ultime solution pour se faire entendre.
Pendant trois semaines, le dialogue était au point mort. Deux rencontres sous l’égide de la Direction du travail ont été infructueuses. Au final, la direction a fini par céder.
Dans la bataille, les travailleurs ont montré une solidarité et un sens de l’organisation sans faille. Une lutte soutenue par l’URSO-CGTR qui a apporté aux grévistes son expérience syndicale afin d’aider à déboucher sur une issue favorable aux travailleurs. Ajouté à la détermination et à la solidarité des grévistes, tout ceci a permis la création d’un nouveau rapport de force pour faire pencher la balance du côté des revendications.
Au final, une vingtaine de travailleurs ont pu faire reculer la direction d’une entreprise appartenant à un groupe d’envergure internationale, qui se présente comme le premier groupe industriel à La Réunion.
Pour l’URSO-CGTR, la lutte exemplaire des travailleurs de Rhums-Réunion montre que l’unité d’action et la détermination permettent aux travailleurs de faire sauter les blocages, de relancer le dialogue social et de voir leurs revendications aboutir.

Manuel Marchal