Luttes sociales

Tous mobilisés le 5 mars !

Témoignages.re / 2 mars 2009

Dans le cadre de la journée d’action du 5 mars, l’association Ankraké, la FSU et la Fédération CGTR de la Fonction Publique Territoriale, dans un communiqué, soutiennent et rejoignent le COSPAR.

• Ankraké
(…) Dans un communiqué, l’association Ankraké affirme que le combat mené par les Antillais depuis plusieurs semaines nous parle et nous a fait réagir, faisant remarquer que « tout en étant différents, nous sommes confrontés à bien des similitudes, notamment celles relatives à la trajectoire historique, à la formation et l’exercice du pouvoir sur nos territoires et celles relatives au modèle (ou l’absence de modèle) de société que nous voulons, et tout simplement au modèle de développement économique ». C’est pourquoi, selon l’association, des partis politiques, des syndicats et des associations se sont réunis pour constituer le COSPAR. Sa position vise à dire que la revendication pour faire face à l’urgence doit obligatoirement s’accompagner de la volonté crédible de travailler à un projet de société « qui est l’affaire de toutes les Réunionnaises et de tous les Réunionnais ». (…)
C’est sur cette base que Ankraké veut rejoindre le COSPAR et favoriser l’union et la solidarité d’action.

• La FSU
La FSU est partie prenante du COSPAR pour soutenir les revendications légitimes définies dans sa plateforme : qu’il s’agisse de mesures immédiates de rehaussement des bas revenus, de baisse des prix notamment. Dans son champ propre, la FSU rappelle qu’elle défend les services publics qui sont les grands absents des réponses gouvernementales à la crise qui frappe les DOM dans un contexte général déjà fortement dégradé. La FSU appelle les agents de toutes les fonctions publiques à se mobiliser massivement ce jeudi 5 mars pour obtenir :

- l’arrêt des suppressions de postes

- la résorption de l’emploi précaire (les Réunionnais méritent mieux que des miettes d’emploi et des salaires de misère qui les maintiennent dans une dépendance économique et politique inacceptable)

- un véritable plan de rattrapage en postes

- le renforcement de l’emploi local notamment pour nos jeunes diplômés
La FSU dénonce l’obstination farouche de ce gouvernement à supprimer des postes, à casser les services publics à l’heure où précisément la population et notamment celle des DOM en a le plus besoin.

• La Fédération CGTR de la Fonction Publique Territoriale
Face à la crise sociale, la Fédération CGTR de la Fonction Publique Territoriale s’inscrit pleinement dans le combat mené par le Collectif des Organisations Syndicales Politiques et Associatives de La Réunion (COSPAR).
Elle s’insurge contre une Fonction Publique à plusieurs vitesses où règnent la précarité, la misère sociale. La bataille statutaire est plus que jamais l’ordre du jour.
Aussi, la Fédération CGTR de la Fonction Publique Territoriale appelle à une mobilisation générale le jeudi 5 mars 2009 pour :
la protection de nos droits

- la valorisation immédiate des bas salaires dans la fonction publique territoriale
la mise en place d’une vraie loi de titularisation.