Luttes sociales

Un nouvel esprit réunionnais

Radjah Veloupoulé / 7 décembre 2018

JPEG - 17.3 ko

Des mesures existent pour que La Réunion progresse dans la conjoncture actuelle :

1) un changement radical de notre mentalité qui consiste à imiter la France dans ses travers les plus absurdes surtout dans son modèle de société basée sur la consommation, son obsession d’une croissance économique qui est contraire à l’enjeu écologique, et notre soumission à un modèle libéral économique qui assassine les plus faibles et les plus pauvres.

2) la responsabilisation des politiques qui doivent renoncer à toutes indemnités et donner de leur temps et compétences pour leur pays, et ne pas faire carrière dans un domaine qui relève uniquement du champ collectif, et faire œuvre d’altruisme et d’un exercice solidaire.

3) une participation obligatoire de tous les citoyens aux votes consultatifs concernant les décisions engageant La Réunion, sans possibilité d’abstention, mais tenant compte des votes blancs qui doivent compter dans la délibération finale.

4) un blocage des prix sur les produits de première nécessité tenant compte d’un alignement sur la France continentale, sans possibilité de concurrence déloyale.

5) l’emploi réservé aux Réunionnais nés à La Réunion, à diplôme égal, à tous les niveaux, secteurs public et privé confondus.

6) la suppression de l’amendement Virapoullé pour adapter des lois aux réalités de l’île.

7) adapter le système scolaire et universitaire qui laisse sur la touche dix mille jeunes chaque année, sans possibilité réelle d’insertion et qui viennent grossir les rangs des chômeurs et exclus de la société.

Toutes ces mesures entrent dans ce constat que faisait Frantz Fanon, en 1961, en conclusion de son livre « Les damnés de la terre », et qui aujourd’hui n’a pas rien perdu de sa pertinence, « il faut faire peau neuve, développer une pensée neuve, tenter de mettre sur pied un homme neuf. »

Radjah Veloupoulé



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bonjour Radjah Veloupoulé,

    Où es-tu Radjah Veloupoulé ?

    Que fais-tu Radjah Veloupoulé ?

    C’est dans la rue Radjah Veloupoulé que ta place, elle est.

    Non pas pour être un meneur, mais comme un "média-ter",

    Que Oui, que nous avons bezoin de çà, avant que notre "réunionnité" ne meure.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Si, il y a un nouvel esprit réunionnais, nous nous devons de considérer, tout d’abord, l’ancien. Rejeter entièrement ce dernier voudrait alors admettre, que l’ancien est soit à changer ou à éliminer purement et simplement. Le penser à l’accepter comme une nouveauté, faut-il encore savoir s’en donner l’esprit tout en accompagnant l’idée à le faire, tout en restant réunionnais. Je pense, bien que je le suis, que je finis, de plus en plus, à ne plus l’être, car repoussé, par d’autres se décrétant plus que moi, réyoné, s’arrogeant tous les critères de l’être réunionnais, doublé de son esprit.
    A ce sujet, comme bien d’autres, où difficilement seul, peut se trouver une réponse ou établir une convergence d’idées, de solutions et d’actions, un des moyens qui permettrait d’avancer serait, déjà, celui que j’emploie tel par le biais de votre "TemoignagesOnZeWeb". A la condition d’ouvrir au public une rubrique interactive, entre citoyens sur bien des problématiques.
    L’effet "Gilet Jaune" a dépassé tout réveil citoyen, il est temps de lui donner l’espace bloquant ou filtrant avant que tout le monde se retrouve à la rue. il n’y a pas que le réseau routier, les médias : journal, radio, télé,internet.
    Enfin !!

    Article
    Un message, un commentaire ?