Luttes sociales

Un repas chaleureux pour le 97e anniversaire de Bruny Payet

Valorisation du militantisme réunionnais

LB / 11 juin 2019

Ce samedi 8 juin à midi, la Confédération Générale des Travailleurs Réunionnais (CGTR) a organisé un repas d’amitié au restaurant ‘’La Table Créole’’ de La Rivière des Galets (Le Port) pour célébrer le 97e anniversaire de l’ancien secrétaire général de cette organisation syndicale : Bruny Payet, né le 6 juin 1922 à La Rivière Saint-Louis.

JPEG - 102.5 ko
La prise de parole de Bruny Payet aux côtés notamment d’Ivan Hoareau, Jacques Bhugon, Eugène Rousse, Jean Saint-Marc et Georges-Marie Lépinay.

À cette occasion, outre cet engagement syndical très important pendant des décennies au service des travailleurs réunionnais, il a été rappelé aussi notamment que Bruny Payet a fait partie de nos compatriotes qui se sont engagés lors de la Seconde guerre mondiale pour libérer la France du nazisme de 1943 à 1945, avant de devenir en 1959 un des co-fondateurs et militants fidèles du Parti Communiste Réunionnais avec Paul Vergès.

Une cinquantaine de personnes ont participé à cette rencontre très chaleureuse, animée par Jacques Bhugon, secrétaire général de la région Nord de la CGTR, et parmi les personnes présentes se trouvaient notamment l’épouse de Bruny Payet, Nadia, et leur fils Vincent, ainsi que des responsables de la CGTR, dont le secrétaire général Ivan Hoareau, et du PCR, dont le président Élie Hoarau et l’ex-maire du Port, Jean-Yves Langenier.

Avant le repas, il y a eu trois prises de paroles : celles d’Ivan Hoareau et de son prédécesseur Georges-Marie Lépinay, qui ont rappelé le parcours militant exemplaire du fondateur de leur organisation syndicale, et bien sûr celle de Bruny lui-même, qui a souligné l’importance de continuer le combat contre le système capitaliste.

À noter aussi que l’un des co-organisateurs de cet anniversaire était Eugène Rousse, le célèbre zarboutan nout mémwar, qui a publié un livre très intéressant d’une quarantaine de pages intitulé ‘’Bruny Payet : la vie d’un lutteur infatigable’’. Cet ouvrage raconte les combats politiques et syndicaux menées depuis plus de 75 ans, les répressions dont il a été victime par l’État colonial, et tout cela est illustré par une quinzaine de belles photos d’archives sur les nombreuses luttes menées par Bruny pour la justice et la liberté à La Réunion et ailleurs.

C’est pourquoi, comme le dit Eugène Rousse dans la préface de son livre, « il est donc impératif que d’autres combattants s’empressent de prendre le relai. C’est ainsi qu’ils exprimeront leur gratitude envers celui qui a été pour eux un guide prestigieux ». Et dans cet esprit, des échanges très constructifs ont eu lieu entre les responsables de la CGTR et du PCR pour continuer ces combats de Bruny Payet, qui fit preuve, comme le dit Georges-Marie Lépinay dans la postface du livre, « d’une fidélité à toute épreuve ».

L.B.