Forum

Une représentante des communautés déplacées par Boko Haram appelle à financer davantage les ONG locales

Sommet humanitaire mondial

Témoignages.re / 25 mai 2016

« Quand les personnes déplacées sont arrivées, elles étaient si nombreuses ! », s’est souvenue Aishatu Margima, 59 ans, une infirmière à la retraite de l’Etat d’Adamawa, dans le nord-est du Nigéria.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.