Forum

127.000 tonnes de sucre importées à Maurice pour être raffinées et réexportées

L’exemple de Maurice inspire-t-il Tereos ?

Manuel Marchal / 5 novembre 2018

Face à la fin des quotas en Europe et dans la perspective d’un accès encore plus difficile au marché européen en raison du BREXIT, l’industrie sucrière mauricienne a fait son virage vers l’industrie de la canne. La production sucrière est en baisse, mais les raffineries tournent à plein régime. L’an dernier, Maurice a importé pour 127.000 tonnes de sucre pour ses raffineries, soit presque l’équivalent de la quantité de sucre réunionnais voué au raffinage. Dans ce volume, plus de 100.000 tonnes étaient en provenance du Brésil, car même avec le transport le sucre brésilien est moins cher que le sucre mauricien. Une fois raffiné, le sucre est ensuite exporté. Voici de quoi apporter un éclairage sur le projet de raffinerie de Tereos que les planteurs ont découvert en juillet dernier, à l’occasion de la visite du ministre de l’Agriculture visant à assurer à l’industriel le soutien de la France pour cette initiative.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.