Comores

Comores : Le président iranien à Moroni

Un hôte de marque pour le Président Sambi

Témoignages.re / 26 février 2009

Visite surprise ou secret bien gardé, toujours est-il que très peu de gens s’attendaient à recevoir une telle personnalité. Au-delà de la controverse liée aux relations internationales, les Comoriens se sentent honorés de cette visite au lendemain de celle du prince Cheikh Jaber Al-Moubarak.

Venant du Kenya où il venait d’effectuer une visite d’Etat de 48 heures, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a foulé le tarmac de l’aéroport Prince Said Ibrahim de Moroni-Hahaya hier à 14 heures.
Après un tête-à-tête avec son homologue comorien au palais de Beit-salam, le président iranien a pu se rendre compte de sa popularité tout le long du parcours jusqu’au Palais du peuple où il devait s’exprimer devant un millier de personnes.
Dès son arrivée au pouvoir en mai 2006, Sambi a établi des relations privilégiées avec la République islamique d’Iran. Il y a deux ans, une délégation composée 5 ministres iraniens avait fait le déplacement à Moroni pour signer des accords dans le domaine de la pêche, de l’agriculture, de l’enseignement supérieur ainsi que dans la sécurité et la défense. Sambi lui-même a déjà effectué une visite officielle à Téhéran où il a été reçu avec tous les honneurs.
Ces relations ont apporté sur le plan économique des bateaux de pêche, des structures de formations techniques et professionnelles et surtout une importante convention pétrolière qui devrait permettre aux Comores d’acheter du Brut et le revendre.
Une trentaine d’experts iraniens avaient pris part au Forum international sur l’habitat aux Comores qui a clôturé ses travaux avant-hier.
Visite surprise ou secret bien gardé, on le saura plus tard. Toujours est-il que dans un communiqué, le gouvernement avait annoncé la création d’un comité spécial chargé de veiller au bon déroulement du séjour d’une importante délégation iranienne composée de quatre ministres. Lundi, Sambi en personne a invité les Comoriens à recevoir dignement des hôtes importants dans les prochains jours.

L’avenir des Comores est entre les mains des pays arabo-musulmans

Dès la diffusion de l’information, c’est tout le pays qui s’est mis en effervescence. Les autorités qui veulent tout organiser à la va vite, en particulier le dispositif protocolaire et sécuritaire, et les centaines de personnes qui convergeaient vers Moroni. Un groupe d’une vingtaine de jeunes rencontrés dans la descente du village de Salimani vers Moroni exprimait haut et fort son enthousiasme en scandant des slogans à la gloire de l’hôte du gouvernement : « nous sommes très honorés de recevoir un homme aussi important. C’est lui qui a osé braver les Américains et qui défend la cause des Palestiniens ».
Un haut fonctionnaire du ministère des Relations extérieures, débordé par les événements, dit avec émotion : « vous savez, c’est la première fois depuis Mitterrand en 1992 et Yasser Arafat en 1987 que nous recevons un chef d’Etat étranger. Et en plus, nous avons à gérer une délégation d’une dizaine de ministres et d’une centaine de haut fonctionnaires et d’opérateurs économiques ».
Lundi dernier, lors de l’inauguration de la Banque Fédérale du Commerce et l’hôtel Itsandra devenu un quatre étoiles grâce aux investissements du prince Cheikh Jaber Al-Moubarak à travers le puissant groupe “Comoro Gulf Holding”, le Président Sambi a dit que l’avenir des Comores est entre les mains des pays arabo-musulmans.
Il est avéré que les Comores sont membres de l’organisation de la conférence islamique et de la Ligue des Etats arabes depuis des décennies, mais c’est avec Sambi que cette proximité se fait sentir, même si elle n’est pas du goût de tout le monde.
Mahamoud Said, enseignant à l’Université, trouve que le contexte est mal choisi pour renforcer les liens avec des pays qui n’ont pas une bonne réputation sur le plan international : « les amitiés de Sambi risquent de nous isoler de nos partenaires alors que nous n’avons pas de vision claire sur l’avenir de ces nouvelles relations ».

De notre Correspondant
A. Mohamed



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Les pays occidentaux eux, ne s’embarassent pas de considérations de fréquentabilité lorsqu’il s’agit de défendre leurs intérêts. (...)

    Arrêtons donc, nous Comoriens, de nous prendre pour le centre du monde car notre salut réside aussi dans notre capacité d’ouverture.

    Osons faire le bilan des "relations exclusives" avec les "partenaires traditionnels".

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • je suis d accord avec toi, en diplomatie il n y a pas d’amis, mais des interets, tant que nous comprenderons pas ce principe, nous serons toujours les dindons de la farce. A nous de savoir ceux que l on veut atteindre comme objectifs en ayant tel ou tel cooperation.

      Il faut savoir comme les USA sont entrain de changer de strategie sur l Iran, par consequant nous devons nous aussi le faire, de maniere intelligente, et constructive dans l interet exclusif des comores.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Je dis dommage que ce professeur encore à l’université des Comores ait une courte vue sous informé.Il oublie que les intérêts passent avant tout.Et puis,l’Iran est toujours l’Iran avec toutes ses richesses qui font que les grandes puissances sont obligées de maintenir leurs relations économiques et diplomatiques sauf avec les Etats-unis de Bush.Le monde a aussi changé avec la nouvelle administration OBAMA qui demande des négociations avec l’Iran.Ce qui n’a jamais été fait.Je ne crois pas que l’Iran s’enferme dans une logique d’affrontement avec les grands mais remontons un peu l’histoire pour bien voir.
    Les américains ont armé SADDAM avec toutes les conséquences que nous connaissons.Il fallait à son tour qu’on détruise son arsenal por la sécurité de l’israel qui continue malheureusement à tuer des victimes innocentes sans la moindre réaction des grands.
    Que comprenez-vous sur la politique des grands au golf ????
    Pense plutôt aux douleurs profondes avec les pertes humaines que nous connaissons dans nos propres frontières.C’est ça les relations controversées sans aucun intérêt dès lors que les rapports établis sont d’ordre maître et colonisé.
    Sachons faire des analyses avant de lancer nos propos à l’aveuglette.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Que Dieu te donne la force d’aller au bout de tes projets !!!

    Je trouve que la visite du président AhmediNéjad constitue une belle opportunité pour notre pays. D’abord, c’est une visite qui a le mérite de signifier à la France que notre diplomatie fonctionne en ce sens que nous avons prouvé notre capacité à convaincre des partenaires étrangers à nous entendre, à nous respecter et à croire en notre pays pour y investir pendant que la France persiste à nous traiter avec le mépris d’ancienne puissance colonisatrice.
    Aussi, nous ne pouvons qu’être heureux de tisser des relations privilégiées avec un grand pays comme l’Iran qui, de plus en plus affirme sa puissance économique et militaire au point de contraindre aujourd’hui l’Amérique faute d’autre alternative à changer de stratégie diplomatique en raison de sa puissance de plus en plus affirmée.

    On peut considérer qu’avec un tel allié, notre pays sera de moins en moins menacé et déstabilisé par notre ancien colonisateur, toujours nostalgique de vouloir perpétuer par d’autres procédés, cette colonisation à travers les coup d’état.

    Ce partenariat peut être favorable au décollage économique du pays.

    (...)

    Si Sambi suscite autant d’opposition de la part des dinosaures politiques du pays, c’est parce que ils redoutent cet un animal politique capable de provoquer leur déclin politique.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Une grande victoire pour les Comores.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • o dela de l aspect diplomatique vous oubliez surtout que cette visite est egalement historique vu que du sang perse coule dans 1 grande partie de la population comorienne
    l iran peu importe ses dirigeant sera toujours 1 pays frere et surement le pays le pays le plus proche des comores vu les liens historiques qui lie no 2 pays

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • courage president ne lachpas lenfere onet aveca vous

    Article
    Un message, un commentaire ?