Santé

Oui à la démoustication, Non à l’intoxication de la population, Non à la pollution de La Réunion

Conseil municipal de l’Étang-Salé : l’opposition dénonce les méthodes employées

Témoignages.re / 17 février 2006

Dans un communiqué diffusé hier à la presse sous la signature de Fabrice Hoarau, l’opposition dénonce l’utilisation d’insecticides chimiques nocifs dans la commune, constate les effets sur la population et appelle à respecter la dignité des Réunionnais. L’opposition déplore ne pas avoir été conviée à la réunion d’information de la population tenue par le préfet et le maire.

L’opposition municipale rappelle que depuis le mois de septembre 2005, elle propose la mise en place de méthodes de démoustication mécanique et biologique : élimination des gîtes larvaires par des techniques mécaniques (enlèvement des déchets) et utilisation de Bti (produit biologique). Ces propositions ont toujours été rejetées par les autorités préfectorales.
Depuis 6 mois, ces propositions n’ont pas été prises en compte et sur recommandation de la DRASS, le maire de l’Étang-Salé, comme d’autres maires, a mis en place une démoustication utilisant des produits chimiques hautement toxiques comme le Téméphos et le Fénitrothion. Personne ne s’est préoccupé des conséquences sur la santé de la population et sur l’environnement.

"Plan de pollution de La Réunion"

Depuis quelques jours, le Fénitrothion a été écarté au profit d’un autre produit, la K-Othrine, une autre substance chimique toxique.
Les services communaux ont démoustiqué l’Étang-Salé avec du Téméphos, du Fénitrothion et maintenant avec de la K-Othrine. Bien que la démoustication soit absolument indispensable, il apparaît évident que l’autorité communale ne s’est pas beaucoup préoccupée des effets de ces produits sur la santé de la population.
Par ailleurs, lors du conseil municipal extraordinaire du lundi 13 février, le maire a présenté les dispositions prises par la Mairie ainsi que le plan préfectoral de démoustication. Les élus de l’opposition, accompagnés de certains élus de la majorité, ont émis de vives critiques sur le plan préfectoral, considéré comme un plan de pollution de La Réunion et d’intoxication de la population.

Des faits inadmissibles

Le maire a assuré à son conseil municipal qu’il avait obtenu l’accord du préfet pour que le traitement dans la nuit du 14 au 15 février soit réalisé sur deux quartiers. Initialement quatre devaient être traités, mais l’idée de démoustiquer les deux autres quartiers a été abandonnée, puisqu’ils avaient été traités récemment par la Commune d’une part et que le délai de prévention était trop court d’autre part.
Or, la démoustication a été réalisée sur l’ensemble des quatre quartiers. Les conséquences sur le plan environnemental n’ont jamais fait l’objet de la moindre prévision. Et, encore plus grave, la population n’a même pas été prévenue des opérations de démoustication.
Ces faits sont inadmissibles, l’autorité préfectorale et le maire ont exposé les habitants de ces quartiers à des risques majeurs pour leur santé. Pour essayer de désamorcer le mécontentement populaire, le maire a invité le préfet à venir sur place et à participer à une réunion extraordinaire à la mairie dès le soir même. Selon les médias, cette réunion a eu lieu en présence du conseil municipal et de nombreux représentants du monde associatif. Mais, encore une fois, les règles d’un fonctionnement démocratique du conseil municipal ont été bafouées car les élus de l’opposition n’ont pas été conviés à cette réunion.

Respecter la dignité des Réunionnais

Par ailleurs, cette démoustication surprise est venue perturber la veillée mortuaire d’une famille. Les élus de l’opposition présentent à cette famille leurs condoléances les plus sincères et manifestent leur indignation la plus vive devant ces faits totalement inacceptables.
OUI, il est important de lutter contre les moustiques.
Mais OUI, il est indispensable de veiller également à la protection des habitants et de l’environnement de La Réunion.
Dans tous les cas, il ne peut être toléré que quiconque attente à la dignité des Réunionnais.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • alors moi c’est simple , je travaille le matin a 3h du matin je men prend plein la gueule depuis sa je suis malade nosée diahrré fievre a cause de sa jvé perdre mn travail perdre ma vie en conséquence . je menace personne mais si je perd mon jod faudra faire attention au conducteur inocents qui font leur travail je ne suis pas le seul ,des personne de mon quartier se sont plein aussi je vous assure qu’ ils sont très solidaire merci de votre comprehension. POUR NOTRE SANTE ;

    Article
    Un message, un commentaire ?