Actualités

Yvan Dejean nouveau secrétaire général du PCR

Succès de l’assemblée générale extraordinaire du PCR

Manuel Marchal / 9 septembre 2019

9 jours après la conférence d’Elie Hoarau à Saint-Denis, c’était au tour de Sainte-Suzanne d’accueillir un événement des célébrations du PCR. L’assemblée générale extraordinaire du 8 septembre a permis au PCR de rappeler ses propositions, ses mots d’ordre de responsabilité et de rassemblement, ainsi que de permettre le passage de témoin entre Maurice Gironcel et Yvan Dejean au poste de secrétaire général du PCR. Et maintenant, rendez-vous le mois prochain pour la conférence idéologique internationale.

9 jours après le succès de la conférence d’Elie Hoarau à Saint-Denis dans l’ancienne mairie, et un mois et demi avant le temps fort que constituera la conférence idéologique internationale organisée par le PCR dans le cadre des célébrations de son 60e anniversaire, la salle Rwa Kaf de Sainte-Suzanne accueillait un autre événement de ces 60 ans, l’assemblée générale extraordinaire du Parti communiste réunionnais.

C’est la section de Sainte-Suzanne qui avait la responsabilité d’organiser cette importante rencontre. La réussite de l’organisation fut largement saluée. Venus de toute l’île, des adhérents du PCR ont convergé dès très tôt le matin vers le Bocage Lucet Langenier. Un petit déjeuner était prévu pour bien commencer la journée.

Dans la salle, il était possible de regarder une exposition sur la vanille. Elle rappelait l’importance de la découverte d’Edmond Albius, qui permit la fécondation artificielle de la vanille. Notre île devint alors le foyer de diffusion de cette technique qui fit d’immenses fortunes à Madagascar ou en Inde, tandis que son inventeur mourut dans la misère dans un hospice.

Le maloya était à l’honneur de la programmation diffusée par la sono. Ceci soulignait que dans les prochaines semaines, ce sera la célébration du 10e anniversaire de l’inscription du maloya au Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Cet épisode est un des exemples de ce que le PCR a apporté à La Réunion au travers de 60 années de combats.

À quelques minutes de l’ouverture de l’assemblée, il a fallu faire venir des chaises supplémentaires. La salle du Rwa Kaf était remplie par des centaines de militants, tandis que certains devaient écouter les interventions depuis la terrasse devant l’entrée.

C’est Jessy Nourry, de la Section PCR de Sainte-Suzanne, qui ouvrit l’assemblée par le mot de bienvenue de la section. Elle céda la parole à Firose Gador, présidente de séance.

La secrétaire de la section du Port a présenté les différents orateurs, tout en ponctuant ses interventions de rappel de différents mots d’ordre du Parti, et de prise de position du PCR dans les domaines cités par les personnes venant d’intervenir.

C’est Julie Pontalba, candidate du PCR aux élections européennes, qui fit l’exposé del’analyse de la situation internationale et réunionnaise. Elle fut suivie par …. Josianne Jaurès, qui intervint sur le thème de la lutte contre les violences faites aux femmes.

Maurice Gironcel a alors pris la parole pour rappeler les orientations du programme du Parti, et pour accepter la nouvelle mission qui lui est confiée : prendre la tête de la bataille pour le climat à La Réunion.

Il transmit alors le flambeau à « Yvan Dejean, nouveau secrétaire général du PCR ».

Ce dernier a rendu hommage à tous ses prédécesseurs, puis a insisté sur l’importance du militantisme. Tout comme Maurice Gironcel, il a mis en avant l’importance du rassemblement à l’image de ce qu’était le CRADS qui permit l’abolition du statut colonial de La Réunion.

L’assemblée générale extraordinaire s’est conclue par la lecture d’une déclaration de l’assemblée par David Gauvin, et par l’adoption d’une motion appelant à un 10e congrès du PCR par Bérénice Hoarau, jeune militante de Saint-Louis.

Le PCR a réussi sa rentrée politique et continuera sur cette lancée dès le mois prochain avec la conférence idéologique internationale.

M.M.