Jérusalem capitale de la Palestine est la capitale d’Israël pour Trump

Le président des États-Unis prend parti ouvertement en faveur de la colonisation de la Palestine

7 décembre 2017

En décidant de reconnaître Jérusalem, capitale de la Palestine, comme capitale d’Israël, Donald Trump accélère la marche vers la guerre et suscite une opposition quasi-unanime dans le monde. Il va plus loin encore qu’aucun gouvernement israélien. Il fait le jeu des colonialistes au détriment des partisans de la paix.

Avant les premières vagues de colonisation d’Occidentaux de religion juive en Palestine, Jérusalem était une ville comptant 85 % de musulmans, 10 % de chrétiens et 5 % de juifs. Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, un État israélien s’est créé au sein de la Palestine annexant unilatéralement la moitié Ouest de Jérusalem. Pendant ce temps, les autres territoires occupés par l’armée israélienne étaient ravagés par des exactions qui ont poussé de nombreux Palestiniens à l’exil.

Cette emprise s’est renforcée en 1967 après la conquête par les armes de tout le territoire de la Palestine compris entre la mer et le Jourdain. L’exil des Palestiniens s’est accentué. La totalité de la capitale palestinienne est depuis occupée par Israël. Bénéficiant du soutien des États-Unis et de ses alliés, les gouvernements israéliens qui se sont succédé ont accentué la colonisation de la Palestine. Ils ont mis la main en particulier sur les principales sources d’eau.

Dans la capitale palestinienne, les militaires israéliens ont détruit toutes les habitations situées à proximité d’un ancien mur du temple de Jérusalem détruit par les Romains. De ces lieux de vie, il ne reste qu’une esplanade. Les Palestiniens qui sont restés dans cette ville ne peuvent pas circuler librement à l’intérieur de leur capitale. Comme les autres Palestiniens, ils doivent franchir des barrages de militaires pour se rendre d’une région à une autre de leur pays.

Le fragile processus de paix qui avait permis l’établissement d’une Autorité palestinienne a été rapidement mis à mal par les extrémistes. Néanmoins, l’État d’Israël a toujours pour capitale Tel-Aviv, ville nouvelle construite par des immigrés venus avant la Seconde guerre mondiale pour s’établir dans le Nord-Est de la Palestine. Israël n’a jamais osé déplacer ses institutions à Jérusalem, capitale de la Palestine.

Or hier, Donald Trump a annoncé que l’ambassade des États-Unis en Israël sera déménagée de Tel-Aviv à Jérusalem. Autrement dit, le président des USA reconnaît que Jérusalem est la capitale d’Israël, pas de la Palestine.

Cette décision a suscité de vives protestations dans le monde. Le président palestinien estime que les États-Unis sont disqualifiés pour participer aux négociations visant à résoudre la crise palestinienne. Même des dirigeants d’alliés historiques des États-Unis comme l’Allemagne, la Grande-Bretagne ou la France protestent contre cette décision.

Les missions de Bolivie, d’Egypte, de France, d’Italie, du Sénégal, de Suède, du Royaume-Uni et d’Uruguay aux Nations-Unies ont demandé et obtenu la réunion extraordinaire du Conseil de Sécurité demain.

En effet, l’heure est grave. La décision de Donald Trump accentue les menaces de guerre dans le monde.

M.M.

Dans la même rubrique

Jérusalem capitale d’Israël : décision inadmissible de Trump
8 décembre 2017

ONU : le statut final de Jérusalem dans le cadre de négociations directes entre les parties
8 décembre 2017

Union africaine : la décision américaine sur Jérusalem complique le conflit
8 décembre 2017

Tunisie : manifestations contre la décision de Trump sur Jérusalem
8 décembre 2017

Soudan : vives réactions à la décision de Trump reconnaissant Jérusalem comme la capitale d’Israël
8 décembre 2017

La Une

Pour la publication de toutes les offres de recrutement par Pôle emploi
13 décembre 2017

Corse : le décor est planté pour la discussion
13 décembre 2017

One Planet Summit : engagements financiers pour soutenir l’Accord de Paris
13 décembre 2017

20 décembre à Sainte-Suzanne pour se réapproprier notre histoire
13 décembre 2017

Fortes inégalités à Saint-Denis
13 décembre 2017

2017 Témoignages
Contact | RSS 2.0