Actualités

Au fil de la visite d’Yves Jégo

Témoignages.re / 19 mai 2009

C’est avec près d’une heure de retard que la visite à La Réunion du Secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-mer, Yves Jégo, a débuté ce lundi 18 mai 2009. Dans un programme très chargé, le représentant de l’Etat a dû faire face à la grogne de professionnels du BTP.

Sa journée a commencé à 11 heures avec une rencontre avec les 8 présidents d’ateliers et un certain nombre de rapporteurs des états généraux de l’Outre-mer. Tour à tour, chaque président a pris la parole afin de faire le point sur les discussions autour des différents thèmes de ces états généraux. Beaucoup ont noté que « les débuts avaient été difficiles », mais que désormais les différents groupes fonctionnent « normalement ».
Des rapporteurs ont quant à eux regretté le manque de représentation des jeunes de moins de 25 ans ainsi que des femmes dans les ateliers. Yves Jégo a rappelé l’importance « historique » de ces états généraux. Tout en se déclarant satisfait du lancement des débats à La Réunion, il a tout de même regretté que « les médias ne jouent pas le jeu » depuis le début des EGOM.
À 13 heures 30, Yves Jégo a rencontré des représentants de l’UNOSTRA, de l’AVECA ainsi que du collectif de défense des transporteurs et des terrassiers. Pendant près de 20 minutes, ces derniers ont présenté leur motion au Secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-mer. Le membre du gouvernement leur a assuré que le dispositif d’apurement des dettes sociales et fiscales CO.RAIL serait appliqué à La Réunion.
Il leur a par ailleurs annoncé la liste des communes qui bénéficieront des 39 millions d’euros de subvention pour relancer la commande publique. Il leur a enfin promis qu’il reviendrait d’ici fin juin pour faire le point sur les avancées dans le secteur du BTP. « L’objectif est de mettre tous les outils en place pour que cette branche puisse sortir de la crise », a affirmé Yves Jégo. Laurent Boyer, président de l’Aveca, s’est dit « satisfait » de cette rencontre et espère que cette enveloppe de 39 millions d’euros « relancera les chantiers de construction ».
À 13 heures 50, il a rencontré les forces de police et de gendarmerie ayant contribué à l’arrestation de Juliano Verbard. Le Secrétaire d’Etat les a félicités pour cette arrestation ainsi que pour leur action durant les émeutes du Chaudron. Il a également assuré que des filets anti-hélicoptères seraient posés sur la prison de Domenjod.
Puis à 14 heures 20, Yves Jégo a déjeuné avec les parlementaires et les acteurs de la filière « valorisation de la bagasse ». Parmi les personnalités présentes, on peut citer le député René-Paul Victoria, le député-maire Jean-Claude Fruteau ou encore le président de la Chambre d’Agriculture Jean-Yves Minatchy.
Suite à ce déjeuner, le membre du gouvernement s’est rendu au RSMA où il a assisté à la présentation des filières porteuses, à la démonstration d’une intervention par des stagiaires “agents de prévention et de sécurité” ainsi qu’à la signature de la convention “RSMA – Mission locale” dans le cadre du “Plan Espoir Banlieues”.
Sa journée s’est poursuivie avec la visite d’un chantier “Plan de relance” à l’école primaire Ann-Mary Gaudin-de La Grange à Sainte-Marie avant de faire un passage aux journaux télévisés.