Actualités

Création du Parti communiste réunionnais

1959 - 2009 : 50 ans de luttes dans "Témoignages"

Témoignages.re / 24 janvier 2009

JPEG - 131.7 ko

17 et 18 mai 1959

Pour le premier numéro du journal du cinquantenaire, "Témoignages" revient sur le congrès fondateur du PCR, à la "une" de notre journal du 19 mai 1959.
Pendant deux jours, 150 délégués venus de toute La Réunion, appartenant à toutes les catégories socio-professionnelles de l’époque, ont tiré les enseignements des 13 premières années qui ont suivi l’abolition de statut colonial.
L’immense espoir soulevé par l’adoption de la loi du 19 mars 1946 s’est transformé en déception, face à l’opposition de Paris et de ses complices locaux d’appliquer l’égalité. Nommé par François Mitterrand, le préfet Perreau-Pradier est le fer de lance de l’offensive qui vise à donner un contenu réactionnaire à la départementalisation. Cela se traduit notamment par le remplacement des municipalités démocratiquement élues par des directions aux ordres de Paris, issues de la fraude électorale. Saint-André, Saint-Denis, Saint-Leu, Saint-Paul, Sainte-Marie... chaque élection se transforme en coup de force, l’opinion est bâillonnée, notre culture et notre histoire sont niées, et la structure coloniale de la société se maintient, condamnant à la misère la plupart des Réunionnais.
Le congrès de la fédération communiste est le moment choisi pour organiser la lutte d’une manière différente, en créant un « nouvel instrument décisif entre les mains des travailleurs et du Peuple Réunionnais pour leur libération du joug colonial » : le Parti communiste réunionnais.