Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Culture > Culture et identité

“Sauve qui peut !”, le premier roman pour ados en ligne

Littérature jeunesse

mercredi 21 mai 2008


Comment inciter les jeunes à la lecture d’un roman ? Le publier là où les adolescents passent avec plaisir une grande partie de leur temps : sur Internet. C’est l’astuce qu’a choisie Epsilon Editions avec le tout premier roman de l’enseignant et journaliste Laurent Decloître, intitulé “Sauve qui peut !”. Dès mercredi, les lecteurs pourront découvrir sur le portail web d’Orange Réunion l’aventure du sanglier Quentin et des deux collégiens Achille et Nicolas.


Une île, La Réunion, qui s’apprête à affronter le cyclone capricieux Halima ; deux frères, Nicolas et Achille, qui se retrouvent coincés avec leur père, Richard, dans la forêt moussue de Bélouve en pleine randonnée ; un sanglier qui s’échappe de son enclos et se retrouve face aux deux adolescents... Le premier roman de Laurent Decloître semble bien farfelu, surtout lorsque l’auteur annonce que Quentin, petit nom du drôle de sanglier, est un être intelligent doté d’une auréole rose sur la tête dépourvue de poils !
Laurent Decloître, enseignant en journalisme à l’Université de la Réunion et correspondant du journal “Libération” dans l’océan Indien, signe avec “Sauve qui peut !” son premier roman de littérature jeunesse. L’ouvrage s’adresse aux adolescents. Il sera disponible gratuitement dès mercredi sur le portail web d’Orange Réunion. Chaque semaine, les lecteurs pourront découvrir, chapitre par chapitre, l’aventure de Nicolas, Achille et Quentin. « Au fil des semaines, les lecteurs seront invités à réagir, apporter des idées ou inventer une suite à l’histoire... L’ouvrage complet sortira en librairie courant septembre 2008 », précise l’éditeur, Epsilon Editions. Objectif : se servir d’Internet, moyen de communication qu’affectionnent particulièrement les jeunes, pour convertir ceux qui ne le seraient pas encore aux plaisirs de la lecture.
Le pari est tout à fait jouable. Achille et Nicolas sont deux adolescents aux caractères bien marqués, l’un est passionné de lecture, l’autre préfère les maths. Mais tous deux ont une imagination débordante, et comme tous les adolescents, ils savent surfer sur Internet. Quand Nicolas se prend d’amitié pour le sanglier chez lequel il a cru détecter des signes d’intelligence, Achille le suit. Ils mettront tout en œuvre pour sauver de la forêt de Bélouve ce cher Quentin. Quitte à ce que l’animal trouve refuge chez eux, à l’insu, bien évidemment, de leur père Richard.
Le personnage de Quentin est, quant à lui, tout à fait attachant : tour à tour ridicule, attendrissant, catastrophe ambulante, doué de réflexion, le lecteur l’accompagne dans ses péripéties. Bref, les adolescents ne devraient pas s’ennuyer à la lecture de “Sauve qui peut !”. Tout y est fait pour. Le livre comporte 200 pages, mais les 40 chapitres sont courts et rédigés dans un style dynamique.
Les jeunes auront donc tout le loisir de découvrir “Sauve qui peut !” sur la toile pendant les vacances de juillet. Mais pour ceux qui n’ont pas accès au Net, ou qui ne prendront pas le temps de lire, rien n’est perdu. Le roman sera mis à la disposition des collèges dès la rentrée d’août. Les élèves pourront ainsi l’étudier dans le cadre du Salon du Livre de Jeunesse qui aura lieu du 3 au 7 décembre 2008 au Port.

Edith Poulbassia


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus